Montant de salaire défini à l’origine, en 1945, comme assiette limite des cotisations d’assurance vieillesse de la Sécurité sociale, et comme salaire maximum pour le calcul des prestations (indemnités journalièresmaladie ou maternité, pension vieillesse, pension d’invalidité).

Ce plafond est exprimé en euros et sous différentes formes : plafond horaire, plafond journalier, plafond mensuel, plafond trimestriel, plafond annuel.

Il participe au calcul de certaines cotisations sociales (régime de retraite de base de la Sécurité sociale, cotisations de retraite complémentaire, etc.) et de certaines prestations de sécurité sociale (allocations chômage, etc.). Les cotisations et certains remboursement prévus dans le cadre de contrats de complémentaire santé sont également indexés sur la valeur du plafond mensuel de la Sécurité sociale (PMSS).