Technique d’assurance pratiquée dans le cadre de la prévoyance collective complémentaire consistant à partager les risques couverts entre différents intervenants. Chaque assureur est directement responsable pour sa part auprès de l’adhérent et des participants bénéficiaires.

Exemple : sur 100 % de risques couverts, l’assureur A en couvre 60 %, l’assureur B en couvre 40 %.